Ueshiba   Morihei   Senseï    est   le   fondateur   de   l’Aïkido.   Il   manifesta   tout   au   long de   sa   vie   un   profond   intérêt   pour   le   budo   et   la   spiritualité.   C’est   à   partir   de l’étude   des   anciens   budo   à   mains   nues   et   des   arts   du   sabre   qu’il   développa l’Aïkido   dès   1923.   Dans   la   fin   des   années   1940,   il   prit   une   orientation   décisive. Il   voulait   que   l’Aïkido   ait   avant   tout   une   fin   spirituelle,   expérimentée   au   travers des    techniques    du    budo.    Morihei    Ueshiba    est    décédé    en    1969.    C’est essentiellement    après    sa    mort    que    son    art    s’est    répandu    sur    les    cinq continents.
Hikitsuchi   Michio   Senseï    est   né   en   1923.   Il   commence   la   pratique   des   arts martiaux   à   l’âge   de   9   ans.   A   14   ans,   il   rencontre   pour   la   1ère   fois   le   fondateur de   l’Aïkido,   dont   il   sera   l’élève   durant   40   ans.   De   celui-ci,   il   reçoit   en   1969   le grade   le   plus   élevé,   le   10e   Dan.   Dans   le   même   contexte,   il   reçoit   aussi   de celui-ci   la   transmission   du   maniement   du   bâton   long   de   l’Aïkido   (Masakatsu Bô-jutsu),   et   l’autorisation   écrite   d’enseigner   cette   pratique,   ainsi   que,   celle   du maniement   du   sabre   (Choshikubaï   no   ken).   Maître   Hikitsuchi   vivait   à   Shingu, petite ville du Wakayama-Ken au Japon. Il est décédé le 2 février 2004.
Anno   Motomichi   Senseï    8ème   Dan.   Après   la   disparition   de   Hikitsuchi   senseï,   il reprend   la   charge   de   Dojo   Cho   (chef   et   responsable)   du   Kumano   Juku   Dojo   de Shingu.   Depuis   de   très   nombreuses   années,   il   est   le   chef   des   instructeurs   de   ce dojo,   Shihanbu   cho.   Il   est   né   en   1931.   Fin   mars   2013,   il   quitte   la   fonction   de Dojo   Cho.   Il   a   reçu   du   fondateur   de   l’Aïkido   le   6ème   Dan.   Il   reçoit   le   8ème   Dan en 1978. Il enseigne avec générosité et un exceptionnel charisme.
Jean-Charles   Wälti   Senseï    enseigne   depuis   1990   au   sein   de   l’Aïki   Juku   Dojo   de Genève.   Il   est   élève   de   maître   Hikitsuchi   senseï   qui   lui   confère   le   statut   de Shidooshia   (instructeur)   en   1994   et   le   titre   de   shihan.   Lors   du   Kagamibiraki   du 13   janvier   2008,   il   reçoit   sur   recommandation   de   Anno   Senseï   et   du   collège des   shihans   du   Kumano   Juku   Dojo,   le   6ème   Dan   de   l’Aïkikaï   de   Tokyo.   La spécificité   de   son   enseignement   réside   principalement   dans   l’authenticité   due à   son   lien   avec   Hikitsuchi   senseï,   ainsi   que,   dans   le   respect   de   l’enseignement traditionnel    de    l’Aïkido    tel    que    l’a    enseigné    le    fondateur,    maître    Morihei Ueshiba .
Aïki Juku Lausanne

Please Install The Flash Player